C’était au Conseil communal du 30 janvier 2019

Bonjour,

 

Le 30 janvier à 19 h 00, le Conseil communal de Durbuy a tenu sa première réunion de l’exercice 2019.

Voici le lien de la vidéo : https://goo.gl/xPkRf1

 

27 points étaient prévus à l’ODJ et le mayeur en a proposé 3 supplémentaires sans objections de l’opposition.

Une présentation par la Maison de l’Urbanisme Famenne du « Schéma de développement du Territoire » a lancé la séance sous l’autorité de la première échevine

Laurence Jamagne, qui a signalé que Monsieur Bontemps, le bourgmestre, arriverait plus tard.

En fait, il est arrivé peu après la présentation qui a été suivie d’un débat/remarques.

Le Conseil au complet a donc assisté à la prestation de serment en qualité de membre du Collège communal de Cécile Colin, Présidente du CPAS.

Le Bourgmestre étant arrivé au juste moment pour ce point de l’Ordre du jour. Il a entamé les débats en signalant qu’un conseiller avait communiqué le projet des délibérations du jour à un tiers et que les documents se sont retrouvés sur le site internet de cette personne !

Dans la presse on indique qu’il s’agit du site du conseiller incriminé, Monsieur Éric Jurdant du groupe Écolo, cette assertion est inexacte, il s’agit bien d’un espace Web extérieur au groupe Écolo ou à l’un de ses membres.

Monsieur Bontemps a fait au conseiller un rappel à la Loi, en effet tout document préparatoire d’un Conseil communal ne peut être connu que des membres du dit Conseil. Ils ne peuvent être communiqués où montrer à des tiers.

Monsieur Eric Jurdant a présenté des excuses publiques, argumentant qu’il n’était pas au courant !

L’incident s’est clos sans plus d’échanges. Le mayeur absolvant à moitié la faute qui a été reconnue.

La déclaration de politique communale 2019-2024 a suscité l’incompréhension de l’opposition, Laurence Le Bussy en tête, Fabrice Olivier et Eric Jurdant fermant les remarques et observations sur cette déclaration, qui semble, pour partie, un copié/collé des débats de l’an dernier et des chantiers en cours, Madame Le Bussy se montrant très opiniâtre pour la circonstance, plus qu’à l’habitude, elle a parfaitement détaillé ses remarques et critiques, particulièrement au niveau de la mobilité qui comme chacun le sait est un problème constant en zone rurale, elle a également soulevé un problème avec « Li Terroir » et un bâtiment à construire, mais qui ne sera pas bâti, car un bâtiment est existant ! Eric Jurdant soutient qu’il est nécessaire d’installer un « plan vélo », des pistes cyclables avec marquages au sol.

Le conseiller Josy Marot (Liste du Bourgmestre) répondra selon son sentiment à Laurence Le Bussy en citant notamment un proverbe modifié à sa sauce et suggère à Écolo de changer de disque ou de mélodie ! Je vois renvoie à la vidéo pour profiter de cet échange. En signalant toutefois que le mayeur intervient pour sa « Déclaration de politique communale » en précisant qu’il ne s’agit pas du catalogue de La Redoute… Encore bien, mais j’ai apprécié ce trait d’humour du bourgmestre, cela est suffisamment rare que pour le souligner.

On assiste à un tour de table avec à la parole, le Mayeur pour répondre globalement à l’opposition, l’échevine Laurence Jamagne pour le scolaire, l’échevin Freddy Paquet pour les pistes cyclables, l’échevin Pablo Docquier pour la jeunesse et il invite même l’opposition à une rencontre.

J’attendais quelqu’un sur le numérique, vous savez que j’y attache beaucoup d’importance, nous ne pouvons pas nous laisser distancer, c’est vital pour assurer une bonne gestion tant de la ville que pour les indépendants et leur activité respective. C’est Fabrice Olivier du groupe Comme1passion qui a brillamment défendu cet aspect technique, s’aventurant même sur le télétravail qui existe de plus en plus, il demande que la commune relance les opérateurs, il insiste sur la priorité numérique, je suis plutôt satisfait, mais je n’ai pas l’impression que cela changera beaucoup en périphérie, alors que des solutions techniques et peu onéreuses existent pour permettre une connectivité en 3/4 G de qualité (informations prisent de ma part à la source.).

Mais si les pouvoirs publics ne ruent pas dans les brancards, Proximus se contente de licencier.

L’échevin Pablo Docqier revient à la parole en signalant que le site de la commune va être revu, qu’ils y travaillent ! Noter que le Directeur général me l’avait déjà indiqué voici plus de 2 ans. De mémoire, j’ai publié à ce propos.

Le mayeur précisera encore que le Collège rencontre deux fois par an « Proximus », les choses évoluent, mais il convient que cela est trop lent ! Il ajoute que la Ville est intervenue à des niveaux divers pour le problème des zones blanches et qu’une technique expérimentale est en test, si cela fonctionne, une partie des problèmes seront solutionnés à peu de frais.

Comme1passion en la personne de Fabrice Olivier revient à la parole, il persiste et signe en signalant notamment que le chômage ne cesse d’augmenter et que le numérique est un allié pour l’emploi. Que vous dire ? Il a entièrement raison, j’espère qu’il poursuivra dans cette voie du 2.0 indispensable aujourd’hui, même si quelques personnes ne le pensent pas.

Rock Kersten intervient à ce moment pour citer un exemple existant à Vielsalm où les voitures et les vélos se croisent dans un contexte d’infrastructure routière spécifique, il pense que l’idée est bonne.

Vous verrez encore dans le film que le conseiller William Denis demande à M. Jurdant « C’est quoi un plan vélo ? » En fait et pour mettre tout le monde d’accord, il s’agit du plan Wallonie cyclable en voici le lien : https://goo.gl/Mea4FA

Voilà, je n’irai pas plus loin, je vous invite à regarder l’intégralité des débats sur la vidéo, le lien est en haut d’article. Je vous suggère de la caster sur votre téléviseur pour supprimer les difficultés d’audition, notamment sur un PC portable où la carte son ne permet pas de monter suffisamment en volume. Sur la télé vous n’aurez aucune difficulté de compréhension des échanges.

Mon impression générale de ce Conseil : l’opposition se montre à la hauteur avec des arguments solides et réalistes.

Il nous manque de la créativité, de l’audace, mais la mandature commence seulement, laissons le temps au temps, pas mal de conseillers de cette majorité sont nouvellement élus, ils doivent prendre leur marque.

La présentation n’est pas parfaitement visible, mais il doit être possible d’obtenir le PowerPoint du SDT auprès de la Maison de L’Urbanisme Famenne-Ardenne, rue de l’Ancienne Poste 24 à 6900 Marloie (infoXmufa.be, remplacer le X par @) ou encore en en faisant la demande au Directeur général, il s’agit d’un document numérique, certes, mais désormais, devenu public depuis sa diffusion au Conseil communal. (Art 32 de la Constitution belge).

Le prochain Conseil communal devrait intervenir fin février, j’y serai évidemment présent et je vous tiendrais informé sur ce site et mon mur Facebook de la date précise. Si vous ne pouvez-vous rendre à la salle du Conseil, vous aurez toujours le loisir de regarder la séance en direct-live sur le YouTube officiel de la commune ou en différer à un moment qui vous convienne à la même adresse, j’indique les liens des vidéos, mais je ne les héberges pas.

J’ai eu plaisir d’écrire ces quelques lignes pour vous, sur base d’extraits choisis d’un débat de presque 3 heures.

Sincèrement,

Alain Roppe.

Membre du groupe citoyen « Changeons! » à Durbuy.

Membre du mouvement « CITOYEN ! » Wallonie-Bruxelles

http://www.changeons.be – http://alainroppe.be
contact@alainroppe.be

https://www.facebook.com/alain.roppe.durbuy

Phone/fax : 086/21.30.05  –  GSM : 0496/34.59.95

.

.

février 1, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

÷ 1 = 3

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.